16Mar2020

Enquête privée et crise sanitaire

La France, l’Europe et même le Monde sont confrontés à un phénomène majeure de crise sanitaire. La plupart d’entre nous n’ont jamais connu de restrictions d’une telle ampleur et chaque jour révèle son lot d’interdictions et de contraintes. En ce 16 mars 2020, faisons le point!

Une situation changeante quotidiennement

Il ne s’agit pas ici de relayer des rumeurs ou autre fake-news mais d’expliquer la situation de notre entreprise afin d’être le plus transparent possible. En effet, il est très difficile d’avoir une idée précise d’où nous allons puisque des mesures nouvelles entrent en vigueur chaque jour.

Nous vivons tous une crise dont l’issue est imprévisible en terme de délais même si plusieurs spécialistes parlent d’un pic atteint d’ici environ 1 mois. Dans ces conditions, loin de céder au pessimisme, il est nécessaire d’aborder les choses avec le plus de pragmatisme possible.

Une baisse drastique et inédite d’activité

L’économie française toute entière est impactée par les décisions visant à protéger la population. Et il est légitime d’agir de la sorte car la santé de nos concitoyens prime avant toute autre considération. Le climat de méfiance général envers un ennemi invisible aurait dans tous les cas induit une baisse d’activité car l’incertitude est la pire chose pour l’économie.

Au quotidien, cela se traduit pour nous par des contrats mis en stand-by pour des raisons purement pratiques (annulation de déplacements de personnes empêchant les investigations). Même si un problème d’ordre juridique est important, il passera forcément au second plan devant un risque infectieux pouvant être létal.

Une activité pourtant encore possible

Il a été demandé aujourd’hui par la FFSP (fédération française de la sécurité privée) d’éclaircir certains points d’exercice des professions de la sécurité et de l’enquête. Ainsi, on voit mal le risque qu’il y aurait à l’exercice solitaire de notre métier.

La profession est toujours présente et active même si la voilure a été réduite avec l’application, par exemple, pour les enquêteurs salariés des dispositions de chômage partiel.

L’entreprise est solide

Installés depuis quasiment une décennie et reconnus auprès des professionnels du Droit et de nos clients pour la qualité et la rigueur de notre travail, ADN a su se construire et se développer en privilégiant également une gestion sérieuse.

Ainsi, notre trésorerie permettra dans tous les cas à notre société de continuer, à la sortie de cette crise, son métier premier: l’enquête privée. Il n’y a aucun risque, grâce aux mesures prises par le gouvernement, de voir disparaître ADN du paysage de la recherche privée. Nous restons donc à votre disposition pour toutes question ou demande même si vous souhaitez une intervention dans plusieurs mois.

  • 16 Mar, 2020
  • alexandre
  • 0 Comments

Share This Story

Categories

WhatsApp Contact rapide par WhatsApp